enfants·Un peu de moi...

La première séparation…

8 mois et demi…
8 mois et demi que tu es née…
8 mois et demi accrochée à moi, à ton papa…
8 mois et demi où je ne t’ai jamais quittée…
8 mois et demi que tu me suis où que j’aille…
8 mois et demi que j’apprends à te connaitre par cœur…
8 mois et demi que je me dis que je trouverai un travail à la maison pour pouvoir t’élever, toi et ton frère, au quotidien…

Et aujourd’hui, je suis dans ma voiture, à écrire ceci, toute seule, avec la musique à fond…
Je me demande ce que tu fais, ce que tu regardes…
Aujourd’hui tu passes ta deuxième heure chez une assistante maternelle…
Et écrivant cela, je culpabiliserai presque de te laisser…

Il m’arrive même de me demander si tout ça est vraiment utile alors que je ne travaille pas… Suis-je vraiment obligée ? Ne puis-je pas réussir à souffler sans te faire garder par quelqu’un d’autre ?
J’en ai tellement besoin… Besoin de me retrouver un minimum, pouvoir prendre un tout petit peu de temps pour moi… Tu dors tellement peu (même si depuis quelques jours, tes siestes sont plus longues !), et demande tellement notre présence, que je n’ai pas vraiment une seconde à moi !

Étonnamment, ça se passe presque bien quand je pars. Tu ne me vois pas partir mais je pense que tu le sais… Du moins, tu vas t’habituer au fait que, une fois dans la maison, bientôt, je ne serais plus là…

Tu as même bu ton premier biberon, quelle chipie, alors que tu n’en veux pas quand tu es dans ta maison, tu n’en as jamais voulu, et même la tétine est un jeu et non un objet de succion !

Une fois, je suis partie alors que tu pleurais, j’avais le cœur déchiré, je m’en suis voulu, pendant deux heures je me suis demandé si ça allait mieux… Puis en fait, il s’est avéré que je n’étais même pas rendue à ma voiture que tu ne pleurais déjà plus… Coquine !!

Être loin de toi m’oblige à m’occuper mine de rien, ça me fait tellement drôle d’être sans toi, tu me manques et si je ne fais rien, je stresse un peu… Malgré le fait de m’organiser au maximum pour pouvoir prendre du temps pour moi, j’ai encore du mal à prendre ce temps là le matin. Je prends parfois une longue douche, puis fait un grand ménage de la pièce à vivre, je fais deux trois trucs administratifs et voilà, le temps est très vite passé…
Mais même en faisant tout ça, je ne pense qu’à toi… Je réfléchis à ce qu’on pourrait faire ensemble quand tu rentreras, je pense à nos moments à nous pendant le temps où tu n’es pas la… Je ne peux pas m’en empêcher ! Tu es dans toutes mes pensées. Et souvent, je me rends compte que, même sans enfants, je ne fais que des choses pour vous : les courses, le rangement de votre chambre, vos repas à vous, etc. Vous êtes toute ma vie, et sans vous à mes côtés, je suis obligée de faire des choses pour vous !

Tu resteras bientôt chez l’assistante maternelle, Myriam, deux demi journées par semaine… Deux demi journées par semaine dans une belle maison, où tu aimes la même chose que chez toi : la musique, le jardin, les animaux, et les autres enfants !
Deux demi journées par semaine ou nos retrouvailles n’en seront que plus intenses… Du temps où l’on s’ennuyera peut être l’une de l’autre mais qui nous fera du bien à toutes les deux : toi, tu te sociabiliseras un petit peu, peut être accepteras-tu d’être prise quelques fois par tes grands-parents par exemple, et moi je reprendrai doucement une vie de femme, je pourrai m’occuper de moi, me faire un peu jolie, et trouver une occupation qui, pourquoi pas, me ferais gagner un peu d’argent ( toujours ces projets créatifs !)…

Mais deux demi journées par semaine ou je me forcerais à faire des choses pour moi… Sûrement me mettre à créer des choses, coudre, « scraper » un peu, et même pourquoi pas, lire de nouveau, puis écrire ici même aussi.

4 réflexions au sujet de « La première séparation… »

  1. Bravo! Ce n’est pas facile de franchir le pas mais comme tu dis, ça fera du bien à toutes 2 et les retrouvailles n’en seront que plus intenses! Juste un petit mot pour te dire que c’est normal de ne penser qu’à elle, faire des choses pour elle, parler d’elle alors que tu espères prendre tu temps pour toi! Même au bout de 2 ans de crèche, je suis encore souvent sur ce mode là quand je suis à la maison sans elle! Mais je ne culpabilise pas car je sais que je serai plus en forme pour la retrouver, une fois reposée! Alors si je peux me permettre un petit conseil : avant de te forcer à faire absolument des choses pour toi pendant ces temps où elle est gardée, commence par dormir et dormir encore, c’est le préreUis pour y voir plus clair! Profite bien de cette nouvelle page qui s’ouvre

    Aimé par 1 personne

  2. Oh eh bien je suis pile dedans avec la crèche, on a commencé il y a 15 jours…Mais j’ai pleuré un certain nombre de fois après avoir fermé la porte… Je constate que ça va de mieux en mieux ! Et on apprécie énormément de se retrouver en amoureux, piscine, resto du midi, shopping, que ça fait du bien !!!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s